Français Deutsch

News

13.11.2018
Les informations pour la formation 2019 des candidats chasseurs du Valais romand est en ligne

Dans la rubrique "Infos pratiques"...

07.09.2018
La liste des conducteurs de chiens de rouge Valais Romand 2018 est en ligne !

Nous tenons à féliciter les nouveaux adhérents......

Commande du livre

Formation

DEVENIR CHASSEUR :

Deux ans de formation obligatoire

Pour obtenir un permis de chasser en Valais, le candidat doit avoir suivi une formation obligatoire, théorique et pratique, s'étendant sur une période de 2 ans au minimum.

La première année, le candidat suivra une formation pratique de 50 heures au moins portant sur la connaissance de la faune, de l'écologie, le tir, la connaissance et la manipulation des armes, avec un accent particulier mis sur la sécurité. Le candidat effectuera aussi des travaux d'utilité publique.

En deuxième année, le candidat devra étudier la législation sur la chasse, l'éthique, la connaissance des animaux sauvages, les armes et les maladies du gibier.

Le candidat devra aussi subir avec succès les examens pratiques (tir à balle et à grenaille et maniement des armes) et les examens théoriques.

Détails ci-après:

Règlement d'exécution de la loi sur la chasse

du 12 décembre 1991
______________________________________________________________

Le Conseil d'Etat du canton du Valais

vu l'article 53, chiffre 2, de la Constitution cantonale;
vu l'article 53 alinéa 2 de la loi sur la chasse du 30 janvier 1991;
sur la proposition du département de la justice, de la police et des affaires militaires,

arrête:
Chapitre 1: Examen de capacité
Article premier Principe
1 Pour obtenir le permis de chasse, le candidat doit avoir subi avec succès un examen de capacité au terme d'une période de formation obligatoire, théorique et pratique.
2 Le Service de la chasse (service) assure cette formation et recherche à cet effet les collaborations nécessaires.
3 En cas d'échec à l'examen, le candidat n'est pas tenu de suivre à nouveau les cours de formation.

Art. 2 Formation
1 La formation du candidat s'étend sur deux ans au minimum.
2 Le programme de la première année consiste en une formation pratique de 50 heures au moins portant notamment sur les matières suivantes:

a) la connaissance de la faune;
b) l'étude de l'environnement et de l'écologie;
c) la connaissance et l'utilisation des chiens de chasse et de rouge;
d) le tir, la connaissance et la manipulation des armes;
e) des travaux d'utilité, définis de cas en cas par le service, pour un maximum de dix heures.

3 Celui qui a manqué une journée de formation pour des motifs impérieux, peut la remplacer par une journée de rattrapage organisée par le service.
4 Le programme de la deuxième année comprend un cours théorique, avec une fréquentation minimale de sept jours et portant notamment sur:

a) la législation relative à la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages;
b) l'éthique de la chasse et l'écologie;
c) la connaissance des mammifères et oiseaux sauvages;
d) la technique et la pratique de la chasse;
e) les chiens de chasse;
f) les armes et les munitions de chasse;
g) les maladies du gibier.

Art. 33 Inscription aux cours de formation
1 Celui qui requiert son inscription aux cours de formation doit être âgé d'au moins 16 ans révolus au 1er septembre et ne pas réaliser un motif de refus du permis au sens de l'article 13 de la loi.
2 Il s'inscrit auprès du Service, au moyen d'un formulaire délivré par le Service ou par un garde-chasse. Il doit joindre au formulaire deux photographies format passeport ainsi qu'un extrait du casier judiciaire délivré dans les trois mois qui précèdent. Le candidat âgé de moins de 18 ans remplace l'extrait du casier judiciaire par une attestation d'identité de sa commune de domicile.
3 Ces formalités doivent être accomplies au plus tard le 1er septembre de l'année en cours.
4 L'inscription n'est valable que pour une période de deux ans tant pour la formation pratique que théorique. Passé ce délai, une nouvelle inscription est obligatoire.

Art. 41 Examen
1 L'examen porte sur chaque branche inscrite au programme de formation selon l'article 2 du présent règlement.
2 L'examen comporte:

a) une épreuve de tir à balle et à grenaille au terme de la formation pratique;
b) un examen théorique, écrit et oral, au terme de la deuxième année de formation.

3 Celui qui obtient un résultat insuffisant à l'épreuve du tir à balle est autorisé à poursuivre sa formation et à se présenter à l'examen théorique.
4 Celui qui échoue à l'examen théorique est dispensé de refaire l'épreuve du tir dans le délai de quatre ans.
5 Dès le troisième échec à l'examen théorique, le candidat peut demander d'effectuer la totalité de l'examen par oral. Cet examen est organisé lors des sessions ordinaires.
6 Dès le troisième échec à l'examen de tir, le candidat peut demander à effectuer le tir seul. Cet examen personnel, organisé hors d'une session ordinaire, exige la disponibilité d'une cible équipée de système électronique avec une imprimante affichant le résultat. Le candidat requérant s'acquitte d'une taxe de 200 francs.

Art. 51 Sessions d'examens et inscriptions à l'examen
1 L'examen théorique a lieu au printemps. L'épreuve de tir est organisée à raison de deux sessions par année, une en automne et une au printemps.
2 Le candidat est réputé inscrit à l'examen pour la session qui suit chaque période de formation, sauf avis contraire de sa part signifié au service 15 jours avant la session. Le service décide des exceptions pour de justes motifs.
3 Le candidat qui ne se présente pas à l'examen ou qui a subi un échec peut se réinscrire auprès du service, au plus tard dans les trente jours qui précèdent une nouvelle session et s'acquitter dans le même délai de la taxe prescrite.

Art. 6 Commission d'examen
1 Une commission d'examen nommée par le Conseil d'Etat pour la période administrative, comprenant un groupe pour le Valais romand et un groupe pour le Haut-Valais, présidée par le chef du service ou par son remplaçant, a pour tâches:

a) de fixer les conditions des épreuves de tir, des examens écrits et oraux, le nombre de questions à poser et le barème des points pour les différentes épreuves;
b) de déterminer le nombre de points à obtenir pour la réussite des examens;
c) d'apprécier les travaux des candidats et d'attribuer les notes.

2 Les prescriptions d'examen découlant des lettres a et b ci-devant sont communiquées d'avance aux candidats.

Art. 7 Emoluments de formation et d'examen
1 Au moment de son inscription au cours, le candidat s'acquitte d'un émolument de formation et d'examen fixé par le Conseil d'Etat.
2 Le candidat qui se réinscrit à un nouvel examen, à la suite d'un échec, doit s'acquitter de la moitié de l'émolument. Celui qui, pour une raison de force majeure dûment annoncée, renonce à l'examen peut se présenter à la session suivante sans nouvel émolument, une fois au plus.
3 Lorsque le candidat ne fréquente pas les cours ou ne se présente pas à l'examen, l'émolument ne lui est pas remboursé.

Art. 8 Résultat d'examen et recours
1 Le résultat de l'examen est notifié à chaque candidat par le service dans les 15 jours suivant le déroulement des épreuves.
2 Le candidat peut recourir auprès du Conseil d'Etat:

a) contre le déroulement des épreuves;
b) contre l'appréciation arbitraire des travaux d'examen.